Research Station Station de Recherche Forschungsstation

Petite Camargue Alsacienne

accueil

historique

personnel

recherche

rossignol

publications

enseignement

photos

contact

Petite
Camargue
Alsacienne

english

deutsch

La Petite Camargue Alsacienne et les milieux de la plaine du Rhin supérieur sont riches d'une importante densité de Rossignols (Luscinia megarhynchos). En 2003, nous avons répertorié 194 mâles chanteurs sur une surface d'étude de 18 kilomètres carrés (voir figure ci-dessous). Depuis 1997, sur une surface d'études d'un kilomètre carré, nous baguons des Rossignols de maximum 28 territoires par an. En complément, d'importantes données sont collectées lors des observations et rondes nocturnes régulières sur le site d'études. Etant donné que seuls les mâles célibataires chantent régulièrement la nuit, nous pouvons ainsi déterminer le stade d'appariement des mâles. Dès qu'ils sont appariés, les mâles s'arrêtent généralement de chanter la nuit (Amrhein et al. 2002, 2004a). Ceci laisse supposer que le célèbre chant nocturne sert avant tout à attirer les femelles. Lors d'expérimentations de playback avant l'arrivée des femelles, nous avons pu constater, entre autre, que les mâles qui s'apparieront avec succès ont un chant nocturne plus agressif que ceux qui resteront célibataires (ils couvrent de leur chant plus de strophes du playback ; Kunc et al. 2006). Le chant nocturne peut donc indiquer à la femelle la « qualité » du mâle.

Tout comme d'autres oiseaux chanteurs, le chant du Rossignol mâle est au maximum pendant l'heure avant le lever du soleil. Dans ce chœur matinal, l'ensemble des mâles, appariés ou célibataires, chantent pendant toute la période de reproduction (Amrhein et al. 2004a; Kunc et al. 2005a). Le chant matinal pourrait donc servir à défendre le territoire contre d'autres mâles. Ceci serrait très important si, par exemple, des mâles non appariés quittaient leur territoire pendant la période de reproduction pour prospecter d'autre territoires avant le lever du soleil. En effet, chaque année, jusqu'à 49% des mâles restent célibataires (Amrhein 2004), et des mâles non cantonnés, suivis par télémétrie, ont prospecté en moyenne 5 territoires occupés dans l'heure précédant le lever du soleil (Amrhein et al. 2004b).

A l'aide de la radio télémétrie, nous avons aussi pu montrer que des mâles cantonnés investissaient le territoire du voisin quand ce dernier était déjà menacé par le chant d'un autre intrus (Naguib et al. 2004). Donc, les Rossignols mâles réagissent très rapidement à un problème territorial de leur voisin, et peuvent être considérés comme les participants d'un « réseau interactif de communication ». Actuellement, nous menons des analyses de paternité par des prélèvements sanguins que nous collectons depuis 1998. Les premiers résultats montrent que le pourcentage des jeunes issus d'un autre mâle est relativement faible (7.5% des jeunes ; Amrhein 2004).

La zone de comptage des Rossignols en 2003 (gris clair) avec la Petite Camargue Alsacienne (PCA) au centre. Les points représentent les 194 mâles chanteurs et, en complément, les 8 territoires en Petite Camargue qui ne faisaient pas partie de la tournée de comptage (Amrhein & Zwygart 2004).